ROMAN, NOUVELLE, NOVELLA

Espace réservé au texte (1)

Les éléments qui composent et caractérisent le roman, la nouvelle et la novella sont identiques à bien des égards : un récit en prose, une intrigue principale, des personnages présentant un intérêt particulier, un cadre adéquat, une atmosphère appropriée. La différence entre ces genres fictionnels réside principalement dans la portée, la longueur et le focus.

  • LE ROMAN

Le roman, d’une longueur considérable, comprend plus de personnages et d’actions que la nouvelle et la novella. Son caractère discursif lui permet de s’étendre sur les descriptions, les explications, les détails.

Il peut couvrir la vie d’un individu de sa naissance à sa mort, suivre son évolution, étudier son comportement. Il peut s’étendre sur plusieurs générations ou sur des périodes plus vastes de l’histoire. Ses racines sociales profondes et la multiplicité des événements lui permettent de dépeindre une société entière dans toute sa complexité.

  • LA NOUVELLE

La nouvelle, courte et intense, est conçue pour être lue d’une seule traite. Elle comprend peu de personnages et peu d’actions. Elle vise généralement à créer un seul et unique effet. Pour parvenir à cette unicité d’impression, le nouvelliste doit contrôler chaque étape de la composition avec un talent artistique circonspect. Chaque mot doit être pesé. Aucune information, aucun incident qui ne contribue à l’effet choisi ne doit être utilisé.

La nouvelle se focalise généralement sur un seul personnage mis en scène dans un seul évènement. Elle ne trace pas son évolution dans les moindres détails  mais s’intéresse à un moment particulier de sa vie. Au lieu de multiplier les actions comme dans le roman, elle se focalise sur un évènement crucial de la vie du personnage principal ou sur des révélations soudaines qu’un tel événement peut inspirer. Le contexte y est généralement brièvement résumé. Seuls les éléments les plus importants et les plus significatifs de l’action doivent être mentionnés pour  respecter son caractère concis.

  • LA NOVELLA

La novella est plus longue que la nouvelle, plus courte que le roman. Moins concernée par l’étude élaborée des personnages, elle recherche la compréhension et l’intensité. Elle porte généralement sur plusieurs événements qui se rapportent à un événement central.

Elle est habituellement structurée autour d’un thème spécifique même si sa dimension lui permet une plus grande étendue et une plus grande expansion que l’unique événement/unique effet de la nouvelle.

Comme le roman, elle accorde des temps de repos au lecteur.

CE QU’IL FAUT RETENIR

La nouvelle se caractérise par sa petite taille et par son intensité. Le narrateur va à l’essentiel et ne s’attarde pas sur les descriptions et les explications. Elle porte sur un seul événement.

Le roman, assez long, peut traiter de thèmes/sujets divers et variés. Le narrateur peut multiplier les personnages, les actions, les évènements.

La novella « se situe entre les deux ».

Magali Tra, auteure et traductrice


Découvrez mes œuvres:

cropped-img_20190201_093734-3.png couverture lignes rouges

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s