LE ROMAN POLICIER

Sans titre (12)

Le roman policier est fondé sur la recherche méthodique de preuves en vue de la résolution d’un mystère : une infraction est commise, une enquête basée sur des indices, des témoignages ou sur un faisceau de présomptions est menée pour retrouver le ou les coupables. Il relève du genre policier à l’instar du film policier, de la série policière et de la bande dessinée policière.

Aussi appelé « polar », le roman policier a plusieurs sous-genres, tous structurés autour de six invariants :

  • Le crime

Meurtre, enlèvement, braquage…

  • La victime

Celui ou celle qui subit l’infraction.

  • Le coupable

Celui qui commet l’infraction.

  • Le mobile

Ce qui a motivé le crime : le motif crapuleux, le crime passionnel, la vengeance, la jalousie….

  • Le mode opératoire

Comment l’auteur de l’infraction s’est-il pris pour parvenir à ses fins ? Comment l’enquêteur procède-t-il pour lui mettre la main dessus ?

  • L’enquête

En général celle d’un policier ou d’un détective privé.

LES SOUS-GENRES DU ROMAN POLICIER

  • Le roman d’énigme

Le lecteur est invité à deviner l’identité du coupable sur la base d’indices fournis au fur et à mesure. Il n’est pas plus  informé que l’enquêteur, il investigue avec lui.

  • Le thriller

Le thriller est conçu pour créer une émotion forte chez le lecteur. La technique narrative repose notamment sur le suspense entre les chapitres/scènes/épisodes, sur la rétention d’informations, les fausses pistes, les rebondissements. Le but est de tenir le lecteur en haleine.

  • Le roman d’espionnage

Il est principalement axé sur des activités d’espionnage, souvent dans un contexte militaire ou politique.

  • Le roman policier historique

L’intrigue du roman policier historique se déroule à une époque historique marquante, mêlant à la fois personnages et évènements réels et fictifs.

  • Le roman noir

Le roman noir possède à la fois les codes du roman d’énigme et ceux du thriller.  Il se caractérise par la violence qui y règne, par le langage argotique qui y est souvent employé, par son univers angoissant et sombre,  par son pessimisme à l’égard de la société. Il se veut critique et contestataire.

LE DEROULEMENT DU RECIT

Un crime, généralement un meurtre, est découvert très tôt dans la narration. Une enquête pour retrouver le ou les coupables débute aussitôt, habituellement menée par un détective privé ou un policier. Ce dernier examine la scène du crime, collecte des indices, se renseigne sur la victime et son entourage, interroge des témoins. Sur la base de ces premières investigations, il interroge une multitude de personnes susceptibles d’avoir commis le meurtre. Le véritable coupable finit généralement par être démasqué.

Magali Tra, auteure et traductrice


Découvrez mes œuvres:

cropped-img_20190201_093734-3.png couverture lignes rouges

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s