L’ Artiste

Un soir
Naquit dans son âme
Le désir de fabriquer une image du Plaisir Éphémère

Et il parcourut le monde en quête de bronze
Car il ne pouvait penser qu’en bronze

Mais tout le bronze du monde avait disparu
Et nulle part dans le monde entier on ne pouvait trouver de bronze
Excepté le bronze de l’image du Chagrin Éternel

Or, cette image, il l’avait fabriquée de ses propres mains
Et il l’avait posée sur la tombe de l’unique être qu’il avait aimé dans sa vie
Sur la tombe de l’être mort qu’il avait le plus aimé
Il avait posé cette image fabriquée de ses mains

Afin qu’elle serve de signe à l’amour immortel de l’homme
Et de symbole au chagrin éternel de l’homme

Et dans le monde entier il n’y avait pas d’autre bronze que celui de cette image

Et il prit l’image qu’il avait fabriquée
Et il la mit dans une grande fournaise
Et il l’offrit au feu

Et du bronze de l’image du Chagrin Éternel
Il fabriqua l’image du Plaisir Éphémère.

Oscar Wilde
Traduit de l’anglais par Magali Tra

Tous droits réservés